Aujourd’hui nous retrouvons Thomas Tourral alias @sept_mai sur Instagram. Thomas, graphiste de métier est aussi photographe par passion. En perpétuelle recherche de paysages, la photo est son excuse pour s’évader dans les montagnes françaises.

©  Allisson Héraud

Avant tout présente toi en quelques mots 🙂



Je m’appelle Thomas, 32 ans, directeur artistique pour une agence de communication Isèroise.  

Quelles ont été les étapes importantes dans ton apprentissage de la photographie ? Quand as tu commencé à t’intéresser à la photo en général ? 


J’ai débuté la photographie en autodidacte il y a un peu plus de 15 ans, durant mes études de graphisme sur Lyon. Nos professeurs nous poussaient à expérimenter différentes techniques et supports de création et j’en suis venu naturellement à la photo. Cela me permettait de capturer et de réunir ce qui me plaisait dans le graphisme : la composition, les textures, la lumière…, en ajoutant un côté instantané plaisant. 
J’ai d’abord photographié tout et n’importe quoi, me perfectionnant, du coup, dans le fonctionnement de mes différents appareils. J’aimais le côté brut et nature de la photo et, les Alpes étant à côté de chez moi, je me suis retrouvé assez logiquement à faire du paysage.  

© Thomas Tourral

Quelle est ta manière de travailler ?



Je prépare assez peu mes sorties. J’aime partir un peu sur un coup de tête, du moment que la météo est à peu près bonne. Je trouve que l’on rejoint bien les valeurs qui font que j’aime la photo. J’utilise beaucoup Google Maps pour définir les points de vues et chemins intéressants. 
De retour chez moi, je ne passe pas très longtemps en phase de post-prod. J’ai un “workflow” assez instinctif, où je ne me laisse que peu de temps de réflexion par photo. Je trie mes photos par “sujets” (telle montagne prise de différents points de vues, textures, etc.) puis j’écrème rapidement les doublons. Je ne m’attarde pas trop, je n’hésite pas trop, car je garderais tout sinon… Je me force à choisir, à rejeter, sans regrets. 

© Thomas Tourral

As tu un souvenir, une anecdote d’un shooting photo que tu souhaites nous partager ?

Pas d’anecdote de fou, mais quelques-unes marrantes comme un matin, tôt, dans la vallée de la Clarée où j’ai croisé un homme sur un mono-cycle descendant de la montagne. Il faut savoir qu’il n’y avait personne ce jour là sur les chemins et que les paysages dans la haute vallée sont très rocailleux et désertiques, donc pas super accessibles en mono-cycle ! Une rencontre digne d’Alice aux pays des merveilles !

Quels photographes t’inspirent ?

Difficile à dire aujourd’hui avec les réseaux sociaux, où l’on voit passer tellement d’images tous les jours ! Le premier qui m’a réellement donné envie de faire du paysage, c’est Alexandre Deschaumes. Ses ambiances m’ont scotché et m’ont beaucoup inspiré et donné envie de partir, notamment deux fois en Islande. 
Aujourd’hui ceux/celles qui me viennent à l’esprit sont Raphaelle Monvoisin (@raphaellemonvoisin), Celine Ducrettet (@celineducrettet), Doytcheva (@doytcheva) ou Barefootatlas (@barefootaltlas)… entres pleins d’autres ! 

© Thomas Tourral

Quels sont les sujets qui te plaisent ?Sur quoi travailles-tu actuellement ? Quels projets pour 2020 ?

Mon sujet principal est le paysage, plutôt orienté montagne. Je me sent “humble” face à ces géants et j’aime le côté introspectif des balades. Ces photos sont un peu mon fil rouge, mais je viens tisser d’autres fils avec de temps en temps.

Je travaille sur un peu de musique en lien avec ces photos, des vidéos d’ambiance, de la captation de sons et d’autres projets en cours (bouquin en collaboration avec une écrivaine, expositions, autres projets en lien avec mon métier).

Depuis peu, j’ai aussi créé un second compte instagram (@septmai_journey)où je partage plus des photos du quotidien : photos de rue, portrait, détails, etc. dans un aspect plus minimaliste qui me plait bien et qui fait écho à mon boulot. 

© Thomas Tourral

Quel matériel photo utilises-tu ?

J’ai débuté avec Sony, puis passé chez Canon et depuis peu j’ai découvert Fujifilm dont je suis tombé amoureux du rendu ! 
J’ai actuellement un XT-20 avec son 18-55 qui me permet de faire un peu de tout, et je chine quelques objectifs argentiques pour les focales fixes (28, 40, 50mm…).  

La retouche photo ?

Tout dépend de mes inspirations du moment, mais globalement j’essaye de garder une certaine cohérence avec les souvenirs des moments en balade. Ça reste quasiment que des retouches colorimétriques, jamais de grosses retouches. Je crois que ça me ferait trop penser à du boulot et après avoir passé une journée à en faire à l’agence, je n’ai pas la motivation à en refaire le soir pour du perso !! 

Quel photographe aimerais-tu que l’on interview ? Aurais-tu un mot ou une phrase pour conclure ?

Les trois français cités dans mes inspirations peuvent faire une très bonne base déjà !  

Merci à l’Odyssée Française de nous faire voyager ! 😉

Tu peux retrouver Thomas sur Instagram et Youtube

Et vous qu’en pensez vous ?

Y a-t-il un photographe que tu souhaiterais nous faire découvrir ?

Faites-le moi savoir en laissant un commentaire ci-dessous ou en nous envoyant un message à [email protected] !

Tu peux aussi nous rejoindre l’aventure sur Instagram et Facebook si ce n’est pas deja fait 😉

Leave a Reply

error: Content is protected !!